Il est un donneur chevronné depuis 25 ans. Serge Foor nous parle de son engagement pour le don de sang...

Une poignée de main ferme, une voix rocailleuse au service d’un franc-parler, une boucle d’oreille derrière un regard tendre... Ainsi se présente Serge Foor, 68 ans, président de l’Amicale des donneurs de sang d’Armentières, sa ville natale.

« Je donne mon sang depuis 1996. Je suis venu à la collecte un jour avec mon frère. Je n’avais pas spécialement prévu de donner ce jour-là. Mais faire un geste utile, ça m’a motivé. » Vingt-cinq ans et 72 dons plus tard, il est plus que jamais investi pour la cause. C’est en 1998 qu’il entre dans l’association et en 2017 qu’il en prend la tête. « L’ancienne présidente ne pouvait plus continuer. Lors de l’assemblée générale, il n’y avait pas de candidat à sa succession. J’ai donc pris la présidence sinon l’Amicale risquait de s’arrêter », se souvient-il. Une prise de responsabilité qui coïncide avec l’heure de la retraite, après 44 années de travail à l’usine Beck-Crespel.

Comme président de l’Amicale des donneurs de sang, il se mobilise dans l’organisation des collectes à Armentières (le plus souvent à la Maison du temps libre). Il faut d’abord communiquer sur le rendez-vous. « L’EFS nous transmet les tracts d’information que nous distribuons dans toute la ville. On est une dizaine, chacun son secteur. » Une journée à battre le pavé pour la bonne cause.
 

Le premier sur place les jours de collecte, à 6h du matin

Chaque jour de collecte, Serge Foor est présent. Il est même le premier sur place. « Je vais chercher les clés en Mairie pour ouvrir la salle de la Maison du temps libre à 6h20. Avec mes camarades de l’Amicale, on prépare les tables et chaises de l’espace d’accueil des donneurs. Quand l’EFS arrive, nous donnons un coup de main pour sortir du camion le matériel médical et l’installer en salle. » Et rebelote en fin de collecte pour ranger la salle et la remettre au propre. Entre les deux, Serge Foor et deux ou trois amis bénévoles se chargent de l’accueil du public, puis de leur prise en charge à l’espace de convivialité où une boisson chaude et une collation leur sont servies après le don.
 

Donner son sang, « un geste sûr »

Ce sont ainsi 12 collectes co-organisées chaque année avec l’EFS sur Armentières. « L’objectif est de réaliser au moins 1000 dons par an. En 2021, 1157 dons ont été faits », se réjouit Serge Foor, qui tient à souligner l’importance de ce geste solidaire : « Le besoin de sang est énorme chaque jour et il y a régulièrement des pénuries. Il faut penser aux malades. » Grâce au travail de terrain de l’amicale - « nous sommes également actifs sur les réseaux sociaux » -, 63 nouveaux donneurs se sont présentés l’an dernier pour la première fois à une collecte.
 

L’Amicale recherche des bénévoles

Serge Foor rappelle que le don est « un geste sûr, encadré par des infirmières et un médecin de l’EFS », accessible à partir de 18 ans et jusque 71 ans. L’association recrute autant les donneurs que des bénévoles. Pour aider les amicaliste armentiérois, contacter Serge Foor (Contacter par mail).
 

« Le besoin de sang est énorme, il faut penser aux malades »

à votre agenda

Fin du carousel